Info


La série 26 (type 126) fut construite dans la deuxième moitié des années 1960, suite à l'électrification de plusieurs lignes dans les provinces de Namur et de Luxembourg. On peut la voir comme la dernière livraison d'un gigantesque lot de locomotives électriques construites entre 1955 et 1970 lors de l'électrification intensive du réseau national, et formé par les séries 22, 23 et 25.

La série 26 s'inspire directement des modèles précédents, mais avec une puissance de l'ordre de 25% supérieure à celle de ses aînées. Elle intègre cependant plusieurs avancées technologiques dérivées des BB 9400 de la SNCF, comme par exemple un système d'anti-patinement (testé préalablement sur la motrice 123.036).

La partie mécanique est l'œuvre de La Brugeoise et Nivelles tandis que la partie électrique provient de chez ACEC Chareloi.

Cinq prototypes furent initialement construit (numérotés 126.001 à 126.005), qui débouchèrent sur la commande d'un lot de 30 machines du type 126 (les 15 dernières machines ayant été livrées après la renumérotation de 1971, elles furent directement numérotées dans la série 26). Par la suite, toutes les motrices ont été pourvues d'un attelage automatique et équipées pour la circulation en unité multiple avec la série 23.

Il s'agit donc d'une BB de 17, 350 mètre, d'un poids de 82,4 tonnes, d'une puissance de 2590 KW et d'une vitesse maximale de 130 (100) kilomètres/heure.

Elles ont été réceptionnées dans une livrée verte foncée. Elles connaîtront la livrée jaune avec bandeau inférieur bleu. Toutes les locomotives recevront la livrée bleu. A noter, une livrée spéciale : Jaune, y compris les bas de caisse, avec bandeau inférieur bleu.

Grâce à leur puissance plus élevée, les machines furent essentiellement utilisées sur les lignes difficiles de la région de Namur et du Luxembourg, en particulier sur la ligne 162. Elles sont utilisées essentiellement sur des trains de marchandises, mais il n'est pas rare de les voir au crochet de voitures de passagers (surtout aux heures de pointe).

Les motrices de la série ont progressivement perdus la bavette jaune que comportait la livrée à l'avant. La motrice 2611 est la seule à n'avoir jamais porté cette bavette.

Autres compositions :

2628 et le TEE "Molière" (5 août 1973)
EC Vauban


Série 26 entrant en gare de Luxembourg avec une international pour Bâle - www.rail.lu


Jan Uyttebroeck - 2633 avec la bavette jaune.


Cédric Andréazz - La 2634 passe à Flémalle Haute avec un train de fret diffus et une voiture M6 en tête, le 28 février 2008

150.00.15.pdf