Info


C'est au milieu des années 1950 que la SNCB acquit ses premières motrices diesel. A l'origine, l'idée était de commander de lourdes machines, mais étant donné la différence de relief entre les deux parties du pays, la SNCB décida de répartir sa flotte en deux catégories : une série de 40 motrices destinées à opérer dans le paysage accidenté des Ardennes (type 202, 203 et 204) et une autre série de 55 motrices pour les plaines du nord et du centre du pays (type 201).

Alors que la première catégorie de motrices était de conception américaine, celles du type 201 (série 59) furent entièrement construites en Belgique par Cockerill, Baume & Marpent et les Ateliers Métallurgiques de Nivelles. Le moteur diesel était de type Hamilton (Baldwin), mais sous license Cockerill. Les moteurs de traction électrique proviennent de chez ACEC, Charleroi. Ce sont des locomotives de type Bo'Bo', d'une longueur de 16,180 mètres, d'un poids de La première motrice fut livrée en décembre 1954, et revêtait une livrée deux tons de vert à bandes jaunes avec une grande étoile jaune sur son nez.

Plusieurs motrices recevront une livrée plus classique verte, avec différentes variantes, il existera une livrée « Expo » à l'occasion de l'exposition universelle 1958, qui s'est tenue à Bruxelles.

A l'origine, les motrices ne possédaient que deux feux dont la couleur était déterminée par un filtre coloré. Dans le courant des années 1960, plusieurs motrices furent équipées d'un troisième feu blanc, situé au-dessus du pare-brise>

Ces motrices étaient essentiellement mises en ligne au départ des dépôts de Haine-saint-Pierre et Kinkempois, puis, Merelbeke (près de Gand) et Hasselt, enfin Anvers Dam.
en activité furent mises hors service.

En 1971, elles seront renumérotées Série 59.

La SNCB a sauvegardé les 5917 et 5910. Cette dernière a été remise en état d'origine (livrée à deux tons de vert et étoile jaune sur les faces d'about).


201.008


201.010


Type 201 en livrée Expo


Patrick Paulus