Info


C'est en 1965 que débuta la livraison de 55 locomotives du type 262 (qui deviendra par la suite la série 82). Ces motrices utilisent le même modèle de moteur que le type 261 (série 81), mais, suite à la culture de l'entreprise, dans une version moins puissante. En 1973 eut lieu une seconde livraison de 20 motrices de la série. Les douze dernières machines de cette seconde tranche (numérotées 8256 à 8275) furent munies d'un coupleur permettant la marche en unité multiple.

Il s'agit d'une locomotive diesel à transmission hydraulique fournie par Voith, de type C. La motorisation est d'origine COCKERILL ou ABR. Le type 273 a une longueur de 11,170 mètres, la masse est de 56 tonnes, la puissance de 475 KW et la vitesse maximale est de 60 km/heure. Leur livrée est verte avec une bande de visibilité jaune.
Les motrices 262.001 à 262.055 (8201 à 8255) sont légèrement différentes : tampons arrondis, fixations des attelages plus petites, pas de tôle de protection jaune et noire, …

La motrice 8216 est équipée d'un support métallique à l'arrière.
aremme
Sur les motrices 8220, 8221 et 8223, les phares ont été surélevés de façon à pouvoir placer un chasse-neige. De plus, la traverse rouge qui supporte les tampons est rectangulaire (et non trapézoïdale).

La locomotive 8275, dernière de la série 82, est unique : afin d'améliorer la visibilité lors de la circulation en unité multiple (UM), sa cabine de pilotage a été entièrement supprimée, les équipements électriques étant déplacés dans une nouvelle armoire le long des pans de la machine. Bien que destinée à la circulation en UM, la motrice peut malgré tout circuler indépendamment, grâce à un capot coulissant (à la manière d'une voiture décapotable). Cette modification n'améliora cependant pas la visibilité, et la motrice 8275 est restée unique en son genre. Elle a été radiée en février 2002.

Elles sont affectées dans toutes les grandes infrastructures ferroviaires du pays.

En 1971, les machines du Type 262 sont immatriculées dans la série 82.

Les premières radiations de motrices ont eu lieu au début de l'année 2002. Mais curieusement, alors qu'elles sont puissantes et freinent moins bien que les motrices de la série 73, elles survivent à celles-ci.

610.01.16.pdf