Info


Après avoir commandé vers 1955 de lourdes motrices diesel pour opérer sur les lignes principales, la SNCB en revint à sa culture d'entreprise, héritée de l'État Belge : acheter des machines plus légères pour assurer le trafic sur les lignes secondaires, et mettre ainsi un terme à la traction vapeur. Afin de tester les moteurs Cockerill et General Motors non seulement avec une transmission électrique mais aussi une transmission hydraulique, quatre séries de prototypes furent construites (conduisant aux types 210 - séries 60/61,  type 211 – séries  64 et 65 et type 212 séries – 62/63. Le type 210 (future série 60/61) constitue la version à transmission électrique et moteur Cockerill.

Six exemplaires de ces machines à transmission électrique furent tout d'abord construits par Cockerill en 1961. Ces prototypes furent testés avec les autres dans le Brabant. Ces essais montrèrent rapidement que cette version était nettement plus fiable que son homologue à transmission hydraulique. Les 6 prototypes seront numérotés 210.001 à 210.006 puis série 6001 à 6006.

Ce sont des locomotives diesels électrique de type Bo 'Bo', d'une longueur de 17,350 mètres, d'un poids de 84 tonnes et d'une puissance de 1.020 KW. La vitesse maximale est de 120 km/heure. Elles furent livrées en vert avec bande de visibilité jaune. Leurs carrosserie s'inspire du type 200 - série 51.
Entre 1972 et 1974, ces 6 motrices reçurent un nouveau moteur Cockerill, à l'exception de la motrice 6005 qui fut équipée en 1982 d'un moteur ABC avec un chauffage électrique. Cette modification ne fut cependant pas étendue aux autres machines.


6006 - La seule machne de la série à avoir reçu la livrée bleue

Fiche Technique

Fiche Technique 6005