Info


Cette série de wagons-restaurants a été construite pour le réseau de l'État (France0, à destination des lignes aux gabarits plus étroits de l'ancien réseau de l'Ouest.

Elle est cependant célèbre par la voiture 2419, dite "Voiture Armistice".

Cette voiture a été aménagée en bureau pour le Maréchal Foch à la demande du gouvernement français de l'époque. Le 11 novembre 1918, la signature de l'armistice de la première guerre mondiale se déroule dans cette voiture.

Le 1er octobre 1919, un accord est conclu entre l'État et la Compagnie Internationale des Wagons-Lits pour livrer le wagon, devenu célèbre, au musée de l'Armée.

En 1940, les allemands exigent la signature de l'Armistice dans cette même voiture puis en reprennent possession et la transfèrent en Allemagne, sur l'ordre personnel de Hitler. Elle voyagera de gare en gare avant d'être tardivement redécouverte, dans un très mauvais état suite à un bombardement, dans une gare allemande (Thuringe DDR). Elle sera rendue de manière solennelle à la France, par des jeunes, en 1991, après la réunification allemande. Toutefois, certains auteurs pensent qu'il s'agirait d'une autre voiture et qu'Hitler aurait personnellement surveillé la destruction du véhicule originel.

La voiture actuellement exposée au Musée de la Clairière de l'Armistice, à Rethondes (Oise), est donc une reconstitution avec une voiture d'une autre série renumérotée artificiellement 2419 D.